No comments yet

Exemple de variation diaphasique

En revanche, pour répondre au mot «style», la linguistique a forgé le mot «idiolecte» qui définit l`usage spoken de la langue propre à un individus, ce qui est par ailleurs révélateur de l`intérêt que la linguistique variationnelle et la sociolinguistique présà la langue parlée. Les individus avec plusieurs ensembles de chromosomes sont appelés polyploïdes; de nombreuses plantes communes ont deux fois ou plus le nombre normal de chromosomes, et de nouvelles espèces peuvent survenir par ce type de variation. Les variations génotypiques sont causées par des différences de nombre ou de structure des chromosomes ou par des différences dans les gènes transportés par les chromosomes. Variation, en biologie, toute différence entre les cellules, les organismes individuels ou les groupes d`organismes de toute espèce causée soit par des différences génétiques (variation génotypique), soit par l`effet de facteurs environnementaux sur l`expression des potentiels génétiques ( variation phénotypique). La couleur des yeux, la forme corporelle et la résistance aux maladies sont des variations génotypiques. La variation diaphasique est, comme la variation diagénique, définie comme se manifestant au sein d`un groupe et de l`impérativement subordonnée à la variation diastratique. Le pool génétique est la somme totale de tous les gènes et combinaisons de gènes qui se produisent dans une population d`organismes de la même espèce. Il peut être décrit en citant les fréquences des constitutions génétiques alternatives. Comme la variation diastratique, la variation diaphasique n`est pleinement étudiée dans son ensemble que depuis l`essor de la sociolinguistique, c`est-à-dire depuis le XXe siècle. De même que les dictionnaires intègrent désormais des mots pertinentes de différents technolectes et sociolectes, de même ils intègrent des mots des différents registres, en indiquant EnumGeneratedSubsetFilters à quel Registre ils appartiennent. En revanche, les grammaires restent généralement des grammaires «bien pensantes», avec le bon usage de Maurice Grevisse en figure de proue, même si ont vu le jour dans les dernières décennies une très sérieuse grammaire des fautes (Henri Frei) ou une moins sérieuse Grammaire impertinente (Yak Rivais), qui font état des usages stylistiquement marqués de la grammaire.

Les études de stylistique n`ont d`ailleurs pas, elles non plus, attendu l`essor de la sociolinguistique pour s`intéresser à la variation diaphasique, individuelle, de la langue.

Comments are closed.